Welcome to the website of JRS Southern Africa



Prier avec les réfugiés en Afrique du Sud: pourquoi les catholiques doivent s'inquiéter de la xénophobie
Johannesburg, 4 mai 2015 – Trois mois ont passé depuis qu'une vague de pillages de boutiques de migrants a commencé à Snake Park, dans la zone urbaine Soweto de Johannesburg, et dans d'autres parties du pays. Cette violence a culminé il y a deux semaines à Durban, laissant cinq morts, beaucoup de blessés; de plus, il est estimé que 2500 personnes se sont déplacées et dépendent pour survivre des églises, des mosquées et de la ville.
Lire la suite >>>
   
Prier avec les réfugiés au Nord-Kivu: chanter ensemble pour le Seigneur
Masisi, 1er septembre 2014 – Comment pouvons-nous relever le défi de prier pour que de la place soit donnée aux réfugiés et aux personnes déplacées dans notre communauté? Il est nécessaire de changer notre accueil des personnes déplacées dans notre monde. Quels sont mes engagements personnels à ce propos? Comment puis-je, en tant que membre d'une communauté d'accueil, exprimer de la solidarité aux autres et leur offrir de l'hospitalité?
Lire la suite >>>
   
Prier avec les réfugiés: accompagner les personnes en détention
Washington, 1er avril 2014 – Aux Etats-Unis et dans beaucoup d'autres pays, le Service Jésuite des Réfugiés s'efforce activement d'aider les réfugiés et les demandeurs d'asile en détention. L'utilisation de la détention pour décourager, contrôler et punir les demandeurs d'asile, a augmenté dans le monde entier au cours de la dernière décennie. Aux Etats-Unis, chaque année, environ 15.000 demandeurs d'asile sont détenus.
Lire la suite >>>
   
Prier avec les réfugiés en Afrique méridionale: redéfinir notre mission dans la vie
Johannesburg, 1er mars 2014 – Un matin, j'ai reçu la visite, dans notre bureau, d'une jeune femme réfugiée que j'appellerai Ayan*.
Lire la suite >>>
   
Prier avec les réfugiés au Soudan du Sud: un appel à la paix
Tombura-Yambio, 1er février 2014 — La population du Soudan du Sud a déjà plus que largement connu sa part de souffrances. Les historiens modernes nous disent que plus de 4,5 millions de personnes sont mortes dans nos guerres d'indépendance, et c'est un nombre semblable de personnes qui ont manqué ces dernières décennies. Notre nation a besoin d'embrasser ce passé pour éviter que se répètent les erreurs qui ont causé ces morts, ces souffrances et ces humiliations à échelle de masse. Je lance donc un fort appel pour la paix au Soudan du Sud, un appel qui vient du plus profond de moi-même.
Lire la suite >>>
   
Prier avec les réfugiés à Nairobi: encourager la réconciliation à l'aide de séminaires de spiritualité
Nairobi, 1er janvier 2014 – Les réfugiés passent par de pénibles expériences qui laissent en eux des blessures émotionnelles tandis qu'ils se trouvent dans un pays étranger. Ils portent le poids de ceux qui leur ont causé cette douleur ou la causent encore. Quelquefois, ils sont coupés d'eux-mêmes, des autres, et même de Dieu. En conséquence, quelques-uns développent des complications de diverses maladies et des cauchemars.
Lire la suite >>>
   
Kenya: l'éducation supérieure permet une expérience d'apprentissage
Kakuma, Kenya, le 23 septembre 2013 – Liz Lock, Coordinatrice du programme Jesuit Commons: Higher Education at the Margins, dans le camp de Kakuma, partage l'expérience acquise au cours du travail avec les étudiants du camp où résident quelque 120.000 réfugiés venus d'une douzaine de pays différents. Le Service Jésuite des Réfugiés travaille avec les réfugiés du camp depuis 1994.
Lire la suite >>>
   
Ouganda: Un combat qui dure
Juba, le 27 août 2012 – Je m'appelle Ruben * et je suis un ancien réfugié vivant aujourd'hui à nouveau dans mon pays d'origine, le Sud Soudan. Je veux témoigner du soutien que m'a apporté le JRS pendant des années.
Lire la suite >>>
   
Malawi: Le JRS que je pouvais voir et toucher
Ohio, 16 juillet 2012 - Je me souviens de la vie dans le camp de Dzaleka au Malawi entre 1995 et 1997 comme d’une bénédiction, et comme l’une des situations les plus stressantes qu’il m’ait jamais été donnée de vivre. Cela a été une bénédiction parce que j'avais un endroit auquel j'appartenais officiellement. C'était ma maison. J'étais vivante, je savais où j’étais, nourrie, vêtue et je pouvais voir une infirmière ou un médecin si je tombais malade. Il n'y avait plus de bruit de tirs, de grenades ou de bombes. C'était calme; je pouvais enfin dormir.
Lire la suite >>>
   
Sud Soudan: Un modèle pour les élèves et pour les enseignants
Nimule, le 4 mai 2012 – Esther est un modèle pour sa communauté. Elle enseigne le commerce et la comptabilité à l'école secondaire de Fulla, à Nimule, et elle est mère de trois enfants. Elle transpire le bonheur, la confiance et le professionnalisme. Ceci dit, son ancien statut de réfugié ne lui a pas facilité la tâche pour y arriver. Elle attribue sa réussite au soutien que le JRS lui a apporté pendant une douzaine d'années, de 2000 à 2011.
Lire la suite >>>
   
Recent stories
République Démocratique du Congo: Fuir de nuit la violence domestique
Goma, le 3 mai 2012 – Une histoire de violence domestique dans un camp pour personnes déplacées dans la partie orientale du Congo. Mama Jocelyne, la protagoniste, est une femme ordinaire, une parmi tant d'autres qui ont été forcées de subir des abus en plus du fait de vivre au milieu des conflits armés.
Lire la suite >>>
     
Ethiopie: La récréation aplanit les difficultés inhérentes à la vie dans les camps
Dollo Ado, le 3 mai 2012 – J'ai vécu ma première expérience auprès des réfugiés dans le camp de Mai-Aini au nord-ouest de l'Ethiopie. Je travaillais avec le Service Jésuite des Réfugiés comme Responsable des Sports et des Activités récréatives depuis un peu moins d'un an. Quatre-vingt pour cent des résidents du camp étaient de jeunes hommes Erythréens qui avaient fui leur pays pour des raisons politiques. Les défis existentiels que j'y ai rencontrés m'ont préparé au travail que je fais actuellement à Dollo Ado, Ethiopie.
Lire la suite >>>
     
Ruanda: L'éducation, une porte ouverte sur la vie pour les jeunes réfugiés
Kibuye, le 29 mars 2012 – Grâce aux cours de cuisine et de boulangerie, la vie de Benjamin Twizere a pris un autre tour. Il fait partie des 65 étudiants réfugiés du Ruanda occidental qui ont pu, grâce au JRS, apprendre un métier. Une chance qu'il a saisie au vol.
Lire la suite >>>
     
Burundi: L'histoire de Pascal témoigne de la dignité et de l'espérance en l'avenir
Bujumbura, le 20 mars 2012 – A la fin de l'année 2012, le JRS mettra un terme à ses projets au Burundi. Les anciens réfugiés qui, depuis dix-sept ans, ont bénéficié des projets leur fournissant l'éducation et des moyens de gagner leur vie, sont désormais à même de mener une vie indépendante et digne, avec l'espoir d'un avenir meilleur. La famille de Pascal Ntirujimana fait partie de ces histoires qui témoignent d'une espérance et d'une prospérité relative.
Lire la suite >>>
     
Afrique Australe : Interpréter la Convention relative aux réfugiés, 60 ans après
Johannesburg, 29 juin 2011 – Au cours de ces 60 dernières années, la Convention de Genève a donné la possibilité de vivre en sécurité à des millions de personnes fuyant la persécution. La protection sera fournie à une personne selon une série de critères, tels qu'énoncés dans la loi internationale. Avant que la protection ne devienne réalité ces principes généraux doivent être traduits en législation ou en politique locales, et mis en oeuvre. Malheureusement ceci, fréquemment, ne se réalise pas.
Lire la suite >>>
     
Rwanda : une ancienne réfugiée raconte son histoire
Je suis née en 1979 dans le district de Kayonza, en Kabare II, un secteur de la Province Orientale du Rwanda. En 1994, j'ai fui mon pays à cause de la guerre. Après m'être déplacée à Akagera, j'ai traversé la Tanzanie avec mes parents, un frère et deux sœurs. Nous avons laissé derrière nous deux de mes frères, un à Kigali et l'autre à Cyangugu. Tous les deux ont dû fuir au Congo mais heureusement en 1995 ils ont pu nous rejoindre dans le camp de réfugiés de Cyabarisa II.
Lire la suite >>>
     
Afrique du Sud : la peur de l'inconnu
Je m'appelle Tshela Mukendi et je suis une mère célibataire de six enfants, je viens de la République Démocratique du Congo. J'ai vu la mort, je l'ai sentie et je l'ai touchée.
Lire la suite >>>
     
Ethiopie : Je suis venu les mains vides
En 2005, j'ai fui la République Démocratique du Congo (RDC) avec ma femme et trois enfants à cause de la guerre civile. Il nous a fallu plusieurs semaines pour arriver à la frontière éthiopienne après avoir traversé l'Ouganda et le Kenya.
Lire la suite >>>
     
Afrique du Sud: Poursuite des attaques contre les ressortissants étrangers
Les attaques contre les ressortissants étrangers continuent en dépit des efforts faits par la police et par d'autres organismes pour les arrêter. C'est ce que David Holdcroft, SJ, le Directeur du JRS Afrique du Sud, a déclaré à Dispatches le 24 février.
Lire la suite >>>